S, T, U

Précisions et mode d’emploi du Dictionnaire et index.

Les articles RSS

  • Soi-disant

    « Soi-disant », selon la tradition normative, ne s’emploie que pour des personnes revendiquant pour elles-mêmes la qualité en cause.

  • Soit/soient ; vive/vivent

    Il y a des hésitations : « Soit deux droites » ou « Soient deux droites » ? La question ne se pose plus pour « vive/vivent ».

  • Son plein (battre...)

    « Son » dans « battre son plein » est un adjectif (déterminant) possessif, pas un nom.

  • Suite à, comme suite à

    « Suite à... » appartient à la langue commerciale. Son emploi est blâmé alors que « comme suite à », dont il dérive, appartient à l’usage soigné. « En réponse à... » est une alternative correcte et, peut-être, moins datée.

  • Sur (emploi abusif)

    « Sur » est parfois abusivement employé. On travaille « à » Paris et non « sur » Paris.

Citation Flux RSS

  • Bernard Cerquiglini

    Pleine de cédilles et de fureur, l’histoire de l’orthographe française est avant tout une bataille des idées. Si la graphie est bien une représentation, elle transcrit moins des sons qu’une image de la langue, une conception de l’écriture, une théorie du signe. La querelle lui est donc constitutive, qui met en jeu l’oral et l’écrit, l’usage et la raison, la mémoire et l’oubli. (la Genèse de l’orthographe française (XIIe-XVIIe siècles))

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)