Nous ne VOUS avons pas... oublié, oubliés, oubliées ?

Comment écrire nous ne vous avons pas oublié, oublié ou oubliés sachant que vous constitue un groupe de personnes ? Tout dépend de ce que recouvre vous (ou nous dans des cas similaires).

[sommaire]

Question

Comment écrire Nous ne vous avons pas oublié, oublié ou oubliés sachant que vous constitue un groupe de personnes ?

Réponse

L’accord du participe passé est ici nécessaire. Qui est oublié ? Vous, écrit avant le participe.

Le pronom transmet le genre et le nombre :

  • pour le genre, tout dépend si ce vous « collectif » est identifié :
    • le groupe est explicitement masculin (Pierre et Jean ; un groupe d’amis connus comme étant tous masculins) : le masculin s’impose ;
    • le groupe est explicitement féminin (Jeanne et Louise ; un groupe d’amies connues comme exclusivement féminines) : le féminin s’impose ;
    • le groupe est mixte ou indéterminé : le participe oublié reste au masculin, genre non marqué dans cette construction ;
  • pour le nombre, il n’y a pas d’ambiguïté : vous correspond à un groupe de personnes (ce n’est pas le vous de politesse). Le pluriel est nécessaire ici.

Dans ce cas de figure, deux solutions seulement :

  1. Le groupe représenté par vous est explicitement identifié comme exclusivement féminin :
    Nous ne vous avons pas oubliées  ;
  2. Dans tous les autres cas (groupe masculin, mixte, groupe non identifié quant au genre) :
    Nous ne vous avons pas oubliés.
    C’est le cas du célèbre Je vous ai compris prononcé par le général de Gaulle à Alger le 4 juin 1958.

Complément : le vous (et le nous) désignant une seule personne

Vous comme nous peuvent être employés dans un sens singulier :

  • le nous de majesté (pour les personnes royales) ou de modestie (pour les auteurs du monde universitaire ;
  • le vous de politesse ou de déférence.

Dans ces emplois du pronom, l’emprunt à la forme au pluriel ne change rien au fait que leur emploi, dans ce cas renvoie à une personne seule. Ces mêmes emplois correspondent à des usages dont le contexte de genre est connu : cela va de soi pour celle ou celui qui écrit « nous » ; c’est généralement le cas pour qui écrit « vous ».

Le singulier s’impose donc : c’est un accord selon le sens (ou syllepse) obligatoire. Mais cette syllepse s’applique aussi au genre : il conviendra donc d’indiquer, selon que nous ou vous renvoie ou non à une femme. Dans ce dernier cas toutefois, il peut arriver que le genre soit indéterminé (un courrier adressé, par exemple, à madame la Directrice ou monsieur le Directeur : le masculin s’appliquera dans ce cas en tant que genre « non marqué ».

Pronom masculin
ou indéterminé
Pronom féminin
Nous sommes arrivé

à la conclusion...

Nous sommes arrivée

à la conclusion...

Je vous ai informé que... Je vous ai informée que...

Attention ! Vous (ou nous) ne régit pas forcément l’accord

Mais évidemment, il ne faut pas se laisser leurrer par l’emploi de vous qui, placé seul avant le verbe peut correspondre à à vous :
Je vous ai donné = J’ai donné à vous (des informations, un justificatif, mes arguments, etc.).

Dans ce cas, l’accord du participe passé peut être justifié (ou pas) par un autre nom ou groupe nominal que le pronom :

  • Je vous ai donné mes arguments pour cette solution.
    Les arguments que je vous ai donnés pour cette solution...
  • Je vous ai apporté assistance.
    L’assistance que je vous ai apportée...
  • Je vous ai notifié mon accord...
    L’accord que je vous ai notifié.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)