Langue-fr.net
« Par amour de la langue française, au service de tous ses usagers »

Accueil > DICTIONNAIRE & INDEX (toutes les entrées du site) > P, Q, R > Pers

Pers

mardi 31 juillet 2007

Pers désigne une couleur où le bleu domine. La mythologie grecque a retenu la figure d’Athéna aux yeux pers.

Questions & débats (octobre 1999)

Frédéric Wronecki (31.10.1999). — J’ai raté le fil de discussion sur glauque. Je me permets de le réactiver un instant, car je n’y ai pas vu d’allusion à l’adjectif pers. Or, je me souviens que quand j’étais enfant, ma mère aimait citer l’expression Athéna, la déesse aux yeux pers (dans Homère) qui était selon elle, si ma mémoire ne me trompe pas, la traduction de glaucopis Athena (transcription très, très approximative du grec).

Vérification faite dans mon Petit Robert, pers qui vient de persan est un adjectif qui désigne « diverses couleurs où le bleu domine ». Bien sûr, il est complètement inusité maintenant, sans doute à cause de l’homophonie avec pair, père, perd... Dommage, car il n’a pas la connotation péjorative qu’a maintenant glauque.

Dominique Didier (01.11.1999). — J’aime beaucoup aussi cet adjectif. Le Larousse phonétique (édition de 1980) me signale que la prononciation du s est possible ; même si je ne l’effectue pas, je me demande si elle se rapporte au singulier seul.

Dans le Dictionnaire étymologique du français (Jacqueline Picoche, « les usuels du Robert », Robert poche, 1994), pers a d’abord été un synonyme de violet bleuté, sans doute à cause de l’importation de matières colorantes de Perse. On voit ainsi que les noms de couleurs ont désigné des réalités changeantes.

Persica poma a donné la pêche, le fruit. Peut-être le manque d’usage de cet adjectif a-t-il empêché sa déformation dans les rudes gosiers gaulois et préservé son sens.

Les fils de couleurs m’ont conduit à faire quelques recherches. Je signale ce site intéressant sur les noms de couleurs et leurs rapports avec la réalité changeante, variable, culturelle (Il y a quelques remarques sur l’étymologie.) : Chroma, Dictionnaires alphabétique et chromatique des noms de couleurs.

Compléments

Voici ce qu’écrivait Littré :

« PERS, ERSE (pêr, pèr-s’), adj.
« 1° De couleur bleue dans toutes les nuances, puisqu’on rencontre dans les textes ces étoffes dites de pers clair, azuré, etc. DE LABORDE, Émaux, p. 438.

« 2° En général cependant, d’un bleu foncé, tellement foncé même qu’il peut servir de tenture de deuil, ce que nous appelons le noir bleu, DE LABORDE, ib. Les noirs des étoffes de haut prix seront de fort guède d’un bleu brun, nommé bleu-pers, pour la bonne qualité duquel il ne sera mêlé que 6 livres d’indigo avec chacune balle de pastel, Règlement sur les manufactures, août 1669, Teinturiers en laine, art. 9. Le fil pers, appellé vulgairement fil à marquer.... seront teints avec inde platte ou indigo, ib. art. 59.
La déesse aux yeux pers, Minerve. Les premières [jeunes filles] portaient force présents divers ; Tout le reste entourait la déesse aux yeux pers, LA FONT. Filles de Minée.
« 3° S. m. Pers, drap bleu foncé, teint de bleu pers. »


Contact | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Langue-fr.net (Langue française)
Directeur de publication : Luc Bentz