« Voir même » ou « voire même » ?

« Voir même » est erroné, c’est sû. Donc le bon choix est « voire même »... si l’on omet que les puristes le dénoncent comme pléonasme... mais à condtion qu’on n’épouse pas un jugement plus nuancé. Un casse-tête ? Voire !

Question

Je trouve sur internet des avis contraires et ne sais pas si l’on doit écrire « voire même » ou « voir même ».

Réponse

Quand on l’écrit, c’est voire même.

La plupart des puristes considèrent qu’il s’agit d’un pléonasme et qu’il faudrait se limiter à voire.

Mais — outre même — voire signifie « vraiment ». L’Académie (en 1932 encore) écrit :

On le joint souvent au mot Même. Ce remède est inutile, voire même pernicieux.

Cet exemple est repris par Littré qui mentionne la source. Grevisse et Goosse notent sous l’entrée « voire » (B.U., 15e éd., § 1094, mais on retrouve cette mention dans la 4e édition de 1949) :

On trouve plus souvent dans le même sens voire même, parfois condamné comme pléonastique, mais qui peut alléguer en sa faveur de son ancienneté.

Voire employé seul, par opposition à voire même est un repère sociolinguistique, une marque de « distinction » (au double sens du terme : un parlé réputé « distingué » ; la « distinction » entre les gens d’un certain rang et les autres.

Mais en tout état de cause, voir même est une erreur de langage.

Complément

http://www.cnrtl.fr/definition/voire
http://www.littre.org/definition/voire
www.cnrtl.fr/definition/academie8/voire

Quelques exemples de l’usage de voire même cités par Grevisse.

  • Quelques-uns, voire même beaucoup, ont voulu prendre leur part de sa gloire (Mérimée).
  • Les couteaux et pipes, voire même les chaises, avaient fait leur tapage […] à la fin de chaque couplet (Musset, Contes, « Mimi Pinson »).
  • Je serais bien homme à la manger sans citron ni épices. / – Voire même sans sel, répondit le Tyran (Gautier, Capitaine Fracasse).
  • On est toujours plus faible que n’importe qui dans les chemins, même au comble de la puissance, voire même d’autant plus qu’on est plus puissant, si l’on n’est pas accompagné (Jouhandeau, Chaminadour).

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)