Suite à, comme suite à

La formule « suite à... » est-elle correcte ? Disons qu’elle n’est pas... recommandée !

La formule suite à est-elle correcte ?

Elle s’emploie dans la correspondance commerciale. Mais il est préférable de l’éviter, là et surtout ailleurs.

Grevisse et Goosse notent qu’il s’agit d’une réduction de comme suite à « qui reste dans l’usage soigné », précisent-ils (Bon Usage, 15e éd., § 1073, b, 11). Ils relèvent que suite à pénètre l’usage littéraire mais citent un exemple chez Proust et un autre (dans le magazine l(Express) chez Jean-Louis Curtis.

Jean Girodet recommande, à juste titre, d’écrire plutôt : en réponse à.... Et l’on peut recommander à notre tour de suivre sa suggestion.

Voir aussi l’article suite du TLFi, III, C.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)