Standard (pluriel de — employé comme adjectif)

Standard, employé comme adjectif, est généralement considéré comme invariable : des produits standard. On rencontre parfois le pluriel (des éléments standards), mais jamais de féminin.

En revanche, le nom prend normalement la marque du pluriel : un standard, des standards de fabrication.

Question-Réponse

L’adjectif standard est-il invariable :
des produits standard/standards ?

Le Petit Robert donne toujours l’adjectif standard comme invariable : des produits standard. Cependant, l’accord s’observe également dans l’usage, ce que note le Trésor informatisé de la langue française.

Comme l’indique le Bon Usage, 14e éd., 2007, § 558, b :

« Beaucoup d’adjectifs empruntés tels quels ont tendance à rester invariables — surtout en genre, notamment quand leur finale se prête assez mal à recevoir la désinence du féminin. »

Mais il relève la variation au pluriel avec cet exemple emprunté à Claude Simon, prix Nobel de littérature en 1985 : « Thèmes standards » (Vent, p. 179).

S’agissant des produits, vous pouvez donc considérer que vous avez le choix. Mais s’agissant des activités, elles ne pourraient guère être que standard. La marque du pluriel choquerait en l’absence de marque du féminin.

Un peu d’étymologie

Standard est un emprunt à l’anglais (une seule attestation au XVIIIe siècle, emploi plus régulier à partir du milieu du XIXe siècle). Mais ce terme anglais, qui désigne une norme, est lui-même un emprunt à l’ancien français estendard (qui nous a donné étendard). Cet étendard-là, visible pour tous, est devenu outre-Manche, pour des raisons obscures mais qu’on peut imaginer (quelque chose visible par tous), un étalon (d’abord de poids ou de monnaie), donc un norme, un modèle.

Quant au standard téléphonique, il vient de tables (tableaux) téléphoniques standard (fin du XIXe siècle), et de la contraction de la formule, d’où : un standard téléphonique, des standards téléphoniques.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)