S’est-elle occupée ou occupé... de personnes âgées ?

Construction à deux compléments : un direct (s’ mis pour se), un indirect (de quelque chose ou quelqu’un). Simple avec la méthode Wilmet : « Qu’est-ce qui (s’)est occupé ? » Réponse : elle ! Donc : elle s’est occupée... (de personnes âgées, du dossier en retard, du changement des fusibles...).

Question

Quelle est la phrase correcte s’il vous plaît :

  1. Elle s’est occupé de personnes âgées
  2. Elle s’est occupéE de personnes âgées.

Réponse

Elle s’est occupée de personnes âgées.

Qu’est-ce qui (s’)est occupé[e] ? Elle-même !

C’est une construction à deux compléments :

  • un complément d’objet direct représenté par le pronom réfléchi se (se réfléchit, comme un miroir, le pronom sujet). Se est le pronom qui commande l’accord du participe passé [occupé] ;
  • un complément d’objet indirect (des personnes âgées) sans incidence dans tous les cas (puisqu’il est indirect sur l’accord).

Ce ne sont pas les personnes âgées, dans cette phrase, qui sont occupées, mais bien la personne-sujet (qui s’en occupe... qui s’en est occupée).

Et de même :

  • Ils se sont occupés de... / ils s’en sont occupés
  • Elles se sont occupées de... / elles s’en sont occupées

P.-S.

Pour, tu, nous, vous, tout dépend si ce qui correspond au pronom est une personne ou un groupe de personnes explicitement identifié comme exclusivement féminin :

  • Marc, est-ce que tu t’es occupé de...?
  • Jocelyne, est-ce que tu t’es occupée de...?

Dans Samira et moi, tout dépend de qui est moi, homme ou femme. Non pas que le masculin l’emporte, mais parce que le féminin est le plus souvent le genre marqué et que le masculin (qui loin de l’emporter sert et pour les hommes seuls et pour l’indistinct.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)