Quantité de, nombre de...

Dans quantité de chats, « quantité » reste au singulier. La règle est la même pour nombre de.

Question-Réponse

Je voulais vérifier si les noms « quantité » et « nombre » devaient bien
> rester au singulier lorsqu’on les utilise dans des formules telles que
nombre de grenouilles ou quantité de chats.

Quantité et nombre restent au singulier quand ils sont suivi par de. Du point de vue du sens, on peut considérer qu’il y a ellipse de un/e (grand) :

  • quantité de chats = une grande quantité... de chats ;
  • nombre de grenouilles = une grande quantité... de grenouilles.

Beaucoup de, nombre de sont considérés comme déterminants indéfinis. Comme l’indiquent Grevisse et Goosse (Bon Usage, 14e éd., § 626, a) :

Suivis de de et d’un nom, les adverbes de degré équivalent à des déterminants indéfinis. Ils restent invariables et présentent des sens en rapport avec celui qu’ils ont en tant qu’adverbe

Dans une section consacrée à de, article partitif, les auteurs avaient écrit au § 584, b :

Après un adverbe de degré employé comme déterminant indéfini (§ 626, a).
La plupart de ces adverbes (assez, beaucoup, combien, moins, plus, trop, etc.) sont unis au nom par de dans le français régulier.
Il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils (Baudel[aire], Fl[eurs du mal], Ennemi). — L’enfant que je fus […] a eu beaucoup de chance (Char, Œuvres compl., p. 260). [...]

Et l’adverbe, comme on le sait, est invariable.

Évidemment, il y a toujours matière à discuter, la langue française ayant suivi des cheminements peu compatibles avec l’étanchéité toute relative des étiquettes grammaticales. On pourrait ainsi considérer que quantité, nombre sont des noms employés absolument (sans article, donc sans marque particulière de pluriel) et suivis d’un complément du nom (complément déterminatif) : quantité, nombre... de chats, de grenouilles.

Quel accord ?

Si l’on considère beaucoup de, nombre de comme déterminants, le nom au pluriel (chats, grenouilles commande l’accord au pluriel.

Si l’on considère que beaucoup, nombre sont des noms employés absolument et suivis d’un complément, ça ne change rien. L’accord doit être fait « selon le sens » au pluriel. C’est ce qu’on appelle une syllepse obligatoire.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)