Où l’on reparle de participe passé

Un propos de l’éditeur évoque — positivement — une proposition de réforme de ce qui est devenu pour les usagers, même maîtrisant la langue, un véritable casse-tête : l’accord du participe passé. Cette initiative, à l’origine de laquelle on trouve le Conseil international de la langue française et l’association Érafo, ne modifie pas des règles auxquelles sont habitués (plus ou moins) certains usagers de la langue : elle offre aux autres des espaces de liberté nécessaire.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)