L’un : pourquoi le « l’ » ?

Dans une construction avec « l’un », un a une valeur de pronom que le « l’ », toujours facultatif, peut renforcer.

Question-Réponse

Il y a depuis peu un nouveau panneau à l’entrée du village, qui dit : L’un des plus beaux villages de France. Pourquoi faut-il un L’ au début de cette enseigne ? Est-ce que le L’ différencie cette expression de Un des plus beaux villages de France ? C’est assez bizarre de dire « Le un des.... »

Livre d'Éric Wattez (2007)Le L’ de l’un a une vocation euphonique (et littéraire). L’emploi, note Grevisse, est ici pronominal (°« le un »... élidé en l’un) et indéfini (l’un des...). L’ accentue, dans la langue « soutenue », le caractère pronominal de ce qui est d’ordinaire un déterminant numéral (un chat, trois oiseaux, dix plumes en l’air).

Il ne peut s’utiliser que dans ce contexte (l’un des... plus beaux, laids, petits villages, ensembles, et non °l’un village... qui serait fautif.

On a toujours le choix entre un et l’un.

P.-S.

Rappel : « ° » marque une expression considérée comme fautive ou agrammaticale.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)