Fût-ce, fût-il, fussent-ils

« Fusse-t-il, fusse-t-elle » sont des formes inexistantes employées à tort à la place de « fût-il, fût-elle » (« fussent-ils, fussent-elles » au pluriel).

— Ah bon ! je craignais que ce fusse plus grave, ne peut s’empêcher de lancer le Gros.
SAN-ANTONIO, Zéro pour la question (p. 77)

Question-réponse

Comment utiliser fusse-t-il, fusse-t-elle, fût-ce ? Est-ce correct ? Par exemple, fût-ce n’induit a priori pas une condition ou une suggestion alors qu’on utilise cette tournure de la sorte (Ça ressemble beaucoup au ne serait-ce que qui, lui, est au conditionnel.).

°Fusse-t-il, °fusse-t-elle sont des des formes inexistantes, des barbarismes. C’est la conjugaison du verbe être à l’imparfait du subjonctif dans un emploi équivalent à celui du conditionnel.

Subjonctif Forme inversée Conditionnel équivalent Personne
que ce fût fût-ce serait-ce 3e pers. du singulier
qu’il fût, qu’elle fût fût-il, fût-elle serait-il, serait-elle 3e pers. du singulier
qu’ils fussent, qu’elles fussent fussent-ils, fussent-elles seraient-ils, seraient-elles 3e pers. du pluriel

Avec la même logique, on a, avec le verbe avoir :

  • aurait-il = eût-il (avoir au subjonctif imparfait) ;
  • aurait-elle = eût-elle ;
  • auraient-ils, auraient-elles = eussent-ils, eussent-elles...

... et avec le verbe devoir :

  • dût-il,dût-elle = devrait-il, devrait-elle ;
  • dussent-ils, dussent-elles = devraient-ils, devraient-elles.

Complément

Grevisse et Goosse, le Bon Usage, 14e édition (2007) indiquent :

L’imparfait du subjonctif peut, dans une sous-phrase ayant la valeur d’une proposition commençant par même si, équivaloir à un conditionnel présent. Ce tour appartient à la langue littéraire, sauf avec fût-ce, plus répandu. (§ 895)

L’imparfait ou le plus-que-parfait quand le fait exprimé est hypothétique ; ces subjonctifs (parfois appelés éventuels) correspondent à un conditionnel présent ou passé qu’on aurait si l’on transformait la proposition en phrase (§ 899)

On peut avoir les équivalences suivantes :
Fût-il encensé par tous les critiques, je n’irai pas voir ce film dont je déteste l’acteur principal.

  • Serait-il encensé par tous les critiques, je n’irai pas voir ce film dont je déteste l’acteur principal.
  • Même si tous les critiques l’encensent, je n’irai pas voir ce film dont je déteste l’acteur principal.
  • Quand bien même tous les critiques l’encensent, je n’irai pas voir ce film dont je déteste l’acteur principal.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)