Forum et son pluriel

Un participant au forum news:fr.usenet.forums.evolution évoquait « tous ces forums (ou fora pour les puristes) ». Cela donna l’occasion d’apporter quelques précisions sur le sujet. En résumé — et notamment s’il s’agit des groupes de discussion sur Usenet —, le pluriel approprié est « forums ».

Questions & débats (septembre 1999)

Luc Bentz (02/09/1999). — Forum est depuis deux ou trois lurettes francisé avec forums au pluriel. Il s’agit, surtout pour des internautes (et notamment d’habitués d’Usenet) d’un nom très commun. Si la langue française est fille du latin (mâtiné de celte et plus encore de germanique - notamment le franc), c’est une fille aujourd’hui émancipée.

Mieux vaudrait qu’on ne s’amusât pas à jouer les purpuristes au nom de la latinité en considérant comme accessoire, secondaire et, pour tout dire négligeable, l’intrusion systématique de l’anglais et de franglicismes mal digérés. Comme le disait Joseph Prudhomme : « C’est mon opinion et je la partage. »

Citations :

  • GREVISSE. — Le Bon Usage de Grevisse et Goosse (13e éd., 1993) indique, § 521 (« marques du pluriel/pluriel des noms empruntés aux langues étrangères ») :

« Les noms empruntés à d’autres langues forment régulièrement leur pluriel avec un S non prononcé (dans le rapport du Conseil supérieur de la langue française publié en décembre 1990 : cf. § 89, e).

« Cette formule reconnaît un fait : depuis que le français existe, il a assimilé un grand nombre de mots de toute provenance, et il eût été invraisemblable que les locuteurs pussent intégrer au français la morphologie de ces diverses langues. Personne ne songe à écrire autrement que des géraniums, des dahlias, des villas, des casinos, des apartés, des clowns, etc. Il convient pourtant de rappeler que les pluriels empruntés sont un luxe inutile et souvent une marque de pédanterie, surtout si la réalité désignée a perdu le rapport avec son origine. [Note du contributeur : le Robert historique signale qu’il s’agit d’un emprunt tardif — XVIIIe siècle — au latin.] »Ce n’est que dans la mesure où les mots étrangers ne sont pas du tout intégrés au vocabulaire français, où ils constituent des sortes de citations (voir par ex. § 522, a), que l’on peut accepter leur invariabilité ou, à la rigueur, leur pluriel exotique. Dans la suite de cet exposé, si nous rappelons ces pluriels exotiques, ce n’est donc pas pour les recommander, mais pour que la description soit complète" [1].

Le § 522, b (ibid.), précise notamment à propos de forum :

« FORUM, qui s’emploie tel quel au pluriel selon Littré, a aujourd’hui régulièrement un pluriel forums. Le pluriel fora, encore mentionné par le Grand Dictionnaire encyclopédique Larousse est inusité. »

  • PETIT ROBERT, BIBLIOROM LAROUSSE. — L’édition 1999 du Petit Robert ne donne que le pluriel forums. Le Bibliorom Larousse (version électronique du Petit Larousse) ne donne pas d’indication de pluriel « spécial ».

Bernard Lombart (03/09/1999). — Le Grand Robert sur cédérom (1994), que l’on n’achète pas tous les ans vu son prix, donne encore...

-# (Invar. : des forum). Place du marché dans l’antiquité romaine.

  1. (Av. 1813). Fig. Lieu où se discutent les affaires publiques.
  2. (1955). Mod. (Plur. : des forums). Colloque, symposium.

Compléments

  • 2002

Ayant posé au forum [news:fr.lettres.langues-anciennes.latin] la question de savoir si forum avait été employé au pluriel en latin classique, nous reçûmes cette réponse de « Notus » le 30 août 2002 :

TACITE, Agricola, 21, 1 : ut templa fora domos exstruerent.

Mais le français n’aime pas les pluriels en -a. Il a d’ailleurs fait du pluriel media un singulier et a inventé un super-pluriel les medias [NDÉ — plutôt écrit d’ailleurs médias], alors qu’en anglais c’était simplement le pluriel de medium.

  • 2010

La question étant revenue dans le forum fr.lettres.langue.francaise, les liens complémentaires suivants ont été apportés par nos soins :

  • Trésor de la langue française informatisé qui précise que « forums est tout à fait recevable dans la mesure où le mot a suivi une évolution et ne désigne plus seulement le forum romain mais toute réunion de discussion sur un thème pol[itique] ou scientifique. »

Notes

[1Les éditions du Bon Usage jusqu’à la 11e (1980) en étaient restées à l’invariabilité prônée par Littré.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)