Érik Orsenna

Vingt-cinq langues meurent chaque année ! Elles meurent faute d’avoir été parlées. Et les choses que désignent ces langues s’éteignent avec elles. (la Grammaire est une chanson douce)

Autres brèves

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)