Bernard Cerquiglini

Pleine de cédilles et de fureur, l’histoire de l’orthographe française est avant tout une bataille des idées. Si la graphie est bien une représentation, elle transcrit moins des sons qu’une image de la langue, une conception de l’écriture, une théorie du signe. La querelle lui est donc constitutive, qui met en jeu l’oral et l’écrit, l’usage et la raison, la mémoire et l’oubli. (la Genèse de l’orthographe française (XIIe-XVIIe siècles))

Autres brèves

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)